Extrait - Hokusai, le vieux fou de dessin

Extrait - Hokusai, le vieux fou de dessin

Une conférence présentée par Cyril Herrou

Diffusée en direct le vendredi 23 avril 2021

Dès la fin du XIXe siècle, Katsushika Hokusai, est sans doute l'artiste japonais, et peut-être même oriental, le plus connu au monde. Son art pictural influencera profondément l'art occidental, en particulier l'impressionnisme français. Avec une carrière s'étalant sur plus de soixante-dix ans, les œuvres du maître se comptent par milliers, de tout type, de tout format et sur tout support : peintures, estampes, manuels didactiques ou recueils de croquis... Cyril Herrou vous propose un panorama de l'œuvre titanesque d'Hokusai.

Ce qu'il faut retenir

Né en 1760, la carrière d'Hokusai aura été foisonnante puisque ce sont plus de 30 000 dessins produits lors de son impressionnante carrière de 70 ans. À l'âge de 40 ans, Hokusai emploie la formule "le fou de dessin", lui offrant alors ce surnom du "vieux fou de dessin". Les sujets traités par Hokusai sont multiples et divers. L'artiste révolutionne le monde de l'estampe en accordant une place prépondérante à la nature et aux paysages, comme dans sa série des 36 vues du Mont Fuji, réalisée en 1831.

Hokusai naît durant l'année du dragon, dans une famille modeste. C'est de sa vie à la campagne que l'artiste développe un amour pour la nature, les gens modestes. Élevé par son oncle et instruit comme commis de bibliothèque, le jeune garçon alors âgé de neuf ans découvre la littérature japonaise. Entré en apprentissage chez un graveur sur bois, il apprend à contrôler la qualité de ses gravures et de ses productions, commençant à graver ses propres planches à l'âge de 18 ans, ayant comme vocation de devenir peintre. Auprès de son maître, artisan du dessin et spécialiste des portraits de comédiens, il développe ses capacités et choisit son premier nom d'artiste : Shunro.

 

À une époque où se développe une culture citadine friande de divertissements, Hokusai appartient au mouvement de l'ukiyo-e, "image du monde flottant" et désigne l'opposition entre le monde terrestre qui est éphémère, et le monde divin qui est immuable. Au cours du XVIIe siècle, cette appellation évolue pour désigner les joies de la vie citadine. Hokusai est un artiste qui n'hésite pas à faire table-rase du passé, usant de plusieurs noms qui varient selon les changements de style de ses oeuvres. 

Sous la vague au large de Kanagawa

Hokusai, alors âgé de 60 ans, est au summum de son art et prend le nouveau patronyme de Litsu : il privilégie la représentation de la nature dans ses oeuvres, cherchant à renouveler son style, voyageant et redécouvrant la campagne de son enfance. Sa plus célèbre estampe reste à ce jour Sous la vague au large de Kanagawa (1831), qui ouvre la série des 36 vues du Mont Fuji. On admire ici l'instantané, que l'artiste immortalise par un tsunami où trois barges sont prises dans une violente tempête. A gauche, on peut lire la signature du maître "de la brosse de Hokusai, changeant son nom en Litsu". En observant l'estampe de droite à gauche comme le font les japonais, on peut apercevoir dans la scène les pêcheurs, qui sont inévitablement précipités vers la vague qui vient les happer, menaçante. Hokusai est imprégné de pensée bouddhiste : il rappelle l'aspect éphémère de de toute chose, opposant les forces terrestres fugaces aux forces célestes éternelles. On aperçoit l'opposition entre la masse sombre et agitée de la vague et le ciel lumineux, calme et imperturbable. Le mouvement de spirale rappelle le principe complémentaire du Ying et du Yang. Le succès de la série sera immédiat.

2 commentaires

Ecrire un commentaire
Rigal odile

Rigal odile

Meme question que la precedent est il possible de voir en replay des conferences passées comme celle sur okusai par exemple ?

Dahais

Dahais

bonjour,
est-il possible ou prévu de voir ou revoir les conférences passées, celle sur Hokusaï par exemple ?
j’ai découvert au printemps Conferentia, vos conférences sont d’un excellent niveau tout en restant accessible, mais le temps manquant, je n’ai pas pu suivre toutes celles qui m’intéressaient !
bien à vous

Ecrire un commentaire